Musée de Puylata – Compte rendu des fouilles n°3

28 mai 2013

Voici le dernier compte rendu de chantier pour la campagne de fouille 2013, à l’issue de la cinquième semaine, la fin du chantier étant prévue pour le samedi 1er juin 2013. Nous rappelons que les sondages C et A2 seront rebouchés ce mercredi 29 mai

Compte rendu n°3

Page du Musée de Puylata

Sondage A :

 

Suite à la venue d’une classe de 4e pour un stage d’initiation à l’archéologie le mercredi 15 mai, nous avons dégagé la seconde moitié du sondage A1 (fig.1). L’impluvium a pu être fouillé dans son intégralité nous permettant de documenter sa mise en œuvre et son fonctionnement. Un sondage sera réalisé cette semaine au centre du bassin afin d’observer la séquence stratigraphique jusqu’au terrain naturel.

Dans le sondage A2, la venue de la pelle mécanique ce mercredi devrait nous permettre de décaper les niveaux de trottoir afin d’atteindre les niveaux protohistoriques et d’observer d’éventuelles structures en place (fosses, trous de poteau, ….).

 

Sondage B :

 

Dans l’espace B1, les dernières semaines ont été consacrées à la fouille et à la documentation de l’étage effondré en place jusqu’aux sols en terrazzo. Deux pièces, séparées par une cloison en terre crue d’orientation est-ouest, ont pu être identifiées (fig.2). Elles présentent des sols en opus crustatum développant des systèmes décoratifs différents (incrustation de tesselles noires au sud et incrustation de tesselles noires et de crustae au nord). Dans la pièce sud, deux coffres, de dimensions différentes ont été mis en évidence. Ils contenaient de la vaisselle en bronze (cruche, pot, plat), en verre ainsi que du mobilier céramique et métallique (notamment une hyposandale) (fig.3). L’ensemble des niveaux de démolition a été documenté en plan et en coupe (cloisons effondrées, toiture et sols).

La dernière semaine sera consacrée à la fouille de la boutique située au rez-de-chaussée. Un sondage profond sera effectué sur la moitié nord de la pièce afin d’atteindre et de documenter les états antérieurs observés dans le sondage B2.

Un sondage profond a été effectué dans le sondage B2. Il a permis la mise en évidence d’au moins trois états antérieurs à la boutique des années 40/50 – 70 apr. J.-C. La phase la plus ancienne, aménagée sur le terrain naturel, est caractérisée par une canalisation en bois livrant un abondant mobilier céramique daté des années 0-15 apr. J.-C. Elle fonctionne avec le premier niveau de trottoir documenté au nord, de l’autre côté d’un premier mur de façade en moellons de granite liés par un mortier jaune très compact. L’ensemble de ces niveaux a été documenté en plan et en coupe.

La semaine prochaine sera consacrée à l’ouverture de deux sondages profonds de part et d’autre du trottoir afin d’atteindre les niveaux protohistoriques et le terrain naturel. La fouille de ce sondage devrait être terminée pour le 1er juin.

 

Sondage C :

Dans le sondage C, les deux dernières semaines ont été consacrées à la fouille de la maison à la Mosaïque et des niveaux antérieurs. La domus, construite sous le règne de Tibère et détruite par un incendie dans les années 60-70 apr. J.-C., s’organise autour de 5 pièces en façade. Quatre d’entre elles sont dotées de sol en opus crustatum alors que la dernière (espace C3), située en façade, est dotée d’un sol en terre battue (fig.4). Cette pièce doit correspondre à un espace de service de la domus.

Sous les sols des pièces C1 et C3, des niveaux augustéens ont pu être mis en évidence. Ils sont caractérisés par des pièces dotées de sol en béton ou en terre battue, suivant une organisation similaire à celle de la maison à la Mosaïque. Ces structures sont aménagées directement sur le terrain naturel. La fouille et la documentation de ces niveaux est terminée.

À l’ouest du mur de limite de parcelle (M20), deux pièces, appartenant à l’ensemble dégagé dans le sondage B, ont été mises en évidence. Également datées de la seconde moitié du Ier siècle apr. J.-C., elle présente une séquence stratigraphique similaire avec un effondrement des cloisons puis le la toiture sur le sol de l’étage (terrazzo), lui-même effondré sur le rez-de-chaussée. Seule la pièce nord a été dégagée (C5). Cette dernière est délimitée par une cloison en terre crue conservée sur 1,50 m en élévation et dotée d’une peinture en place (fig. 5). Le sol de la pièce est constitué d’un plancher carbonisé dont l’organisation a pu être observée.

Le début de semaine prochaine sera consacré à la documentation de l’espace C5 et à la fouille et prélèvement du plancher en place. La peinture murale sera intégralement dégagée avant d’être documentée. En accord avec Mme LeBot-Helly, elle ne sera pas prélevée cette année. Nous attendrons la reprise des fouilles dans ce secteur et le dégagement de la peinture dans son intégralité pour la prélever.

En raison de la profondeur des vestiges, aucun sondage profond ne sera effectué dans cette partie du sondage en raison des risques d’effondrement. La fouille et la documentation de ce secteur (C5) devraient donc être terminées mardi soir, avant le rebouchage prévu pour mercredi.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer